6 avril 2013

À la première projection

Qui était présent lors de cette première projection de TOM LE CANCRE à Pierrelatte le 29 septembre 2012, 10 jours avant l'audience à Privas de mon "affaire familiale" ?

Source de la photo : le Dauphiné "libéré"

  • Fabienne Flury qui a fait une attestation en justice pour ma femme, contre moi
  • Séverine Jullien qui maintient sa demande que je ne vois notre enfant qu'en lieu "médiatisé"
  • Axel Delacour, mon petit frère que j'ai surnommé "mon petit Judas" l'été dernier, surnommé aussi "face d'ange" il y a longtemps par la fratrie (il est le 4ème sur 5 garçons) dont je suis l'aîné
  • René Soufflard qui a fait une attestation en justice pour ma femme, contre moi
  • Alan Carraro maire de Saint Montan informé du caractère illégal du tournage
  • Pascal Terrasse député de l'Ardèche et médiateur (échange Twitter débuté ce jour-là)
Il y a deux jours, jeudi 4 avril 2013, j'ai plaidé seul sans avoué, ce qui est normalement impossible, pour faire appel du jugement du juge aux affaires familiales Monsieur Galland (rendu le 15 octobre 2012 au TGI de Privas) qui brise la résidence alternée de Mila une semaine chez sa maman, une semaine chez son papa (mise en place depuis juin 2010, nous habitons à environ 4km l'un de l'autre) et me prive de l'exercice de l'autorité parentale. Madame la présidente de la cours d'appel de Nîmes a cependant accepté de prendre mon dossier et de rendre une décision pour le 5 juin 2013.

Comment se fait-il qu'en prenant soin de mon enfant, qu'en veillant à ses intérêts, sa moralité, la justice se montre si injuste et que je doive me battre contre la machine judiciaire alors que celle-ci devrait aider dans l'intérêt supérieur de notre enfant à instaurer une relation parentale satisfaisante ?

Voici une partie du document envoyé par Manuel Pradal en pièce jointe (ici en entier) dans un courriel m'étant adressé du 24 septembre 2012 :
Devant la confiance trahie, nous avons décidé (et ce fut un creve Coeur ) cet été, d’accomplir une deuxieme version du film sans Milla qui nous permet de ne plus etre la cible de tes multiples chantages et peut etre de repondre à ta demande (car je ne sais plus tres bien ce que tu cherches à lire tous tes couriers, semblant dans leurs contradictions, justés motivés par l’idee de nuire) de vous effacer toi et Milla de cette aventure.
Nous avons donc gommer (et pas flouter) Milla (et toi aussi bien sur, 3 plans seulement), 2 semaines de montage et une semaine deffets speciaux pour Milla ont ete necessaires ( 23 plan truqués, plan generaux surtout) comme le permet aujourdhui le numérique.
Le film pour qui n’a jamais vu Mila dans lancienne version ne souffre de rien. Pour ceux qui ont vu Mila, c’est triste mais là nous ny pouvons plus rien.

J’ai informé la maman d eMilla de cette decision. Malgre l’inquietude qu’elle a manifestée face a linjustice faite a Milla, elle en a compris et accepté les raisons, independantes de notre volonté.

Pour la projo du 29 où cette version sera montree, si tu montrais les memes signes de nervosité et d’harcelement, pour rassurer les parents inquiets de ta psychologie imprevisible et de ton niveau de dangerosité, nous ferons appel a la gendarmerie de pierrelatte (à 20 metres du cinema) pour tinterdire l’acces de la salle dont un agent controlera l’entrée.
J’ai rendez vous avec le maire de saint montan mardi prochain dans ce sens. Le souci de securité le sera dans les deux sens: aussi à ton endroit, car beaucoup de parents, et la population saint montannaise en general attendent le premier incident pour en découdre avec toi, excédés par tes provocations. Pour l’ordre public et la securité des enfants, c’est mieux que vous soyiez séparés.
Or selon plusieurs spectateurs Mila y était visible, ainsi que moi-même (et sa maman) présent aussi au générique comme photographe de plateau. Je ne crois pas qu'une version de TOM LE CANCRE sans l'image de Mila existe. Lors de la réception organisée par la mairie de Saint Montan non loin de mon atelier-galerie, j'ai eu l'occasion de voir Sacha Bourdo qui m'a souhaité « bon courage » ainsi que quelques membres de l'équipe dont un qui m'a assuré qu'une moitié de l'équipe me soutenait (discrètement). Voici ma réponse d'alors à ce message :

Salut

L'atelier pédagogique associatif était un moyen d'assurer l'activité des enfants (selon toi-même au début du tournage).
Les enfants ont travaillé (beaucoup) pour réaliser "Tom le cancre", tout comme l'ensemble de l'équipe.
Cela apparait, selon une des spécialistes du travail des enfants, comme du travail dissimulé et de l'appel au bénévolat pour une entreprise à but lucratif (N°7).

Maintenant si cela doit "rester" l'œuvre d'une association, et donc un film associatif diffusé comme tel lors de festivals par exemple, c'est avec ma bénédiction, lorsque la structure juridique du film sera clarifiée (présenté à l'heure actuelle comme une production N°7).
Si par contre il est commercialisé (avant un succès hypothétique lors d'une diffusion comme film associatif), ou montré dans ce but, ce sera sans l'image de Mila ni la mienne, ni mes photos pour la promotion (elles peuvent cependant être données avec mon accord à l'équipe, aux parents, aux enfants, pour un usage strictement privé et familial).

En l'état, je refuse que Mila aille à la projection du 29 (j'en ai la garde à partir de 11h) et je ne m'y présenterai de toute manière pas.

Je n'ai, pour l'instant, aucune envie de voir le film, et je suis tout disposé à assumer ce que j'ai fait, et dit ; ce ne sont pas quelques diffamations, manipulations, et mensonges (ni autres agressions déjà subies) qui me font peur, ce sont leurs auteurs qui doivent craindre la justice.

Si tu veux me parler, dis-moi quand, que j'invite à l'avance le conciliateur de justice M. Rieux à participer à la discussion, il est plus au fait des lois et de leur usage que moi, et je lui fais plus confiance comme médiateur que le député Terrasse dans la même fonction.

Je ne changerai pas de position (opposition à l'exploitation de l'image de Mila et la mienne, ainsi que pour l'exploitation des photographies dont je suis l'auteur), à moins que tu tiennes les paroles qui ont suscité mon engagement (partage juste et équitable, mise en participation des salaires : de manière contractuelle), et que tu me présentes tes excuses pour avoir agit dans mon dos avec Séverine et Mila. D'ailleurs une plainte a déjà été déposée pour abus de confiance et dissimulation de travail, et selon l'adjudant qui l'a prise, cela démarre une procédure en justice sur laquelle je ne peux pas revenir. Il me semble donc que c'est trop tard.

Je ne veux pas que le conflit s'envenime plus encore (Mila et moi avons déjà été indument séparés plus de 3 mois, et je te demande de considérer que l'intérêt de Mila est de ne pas être privée de son (bon) père, tu as un minimum de conscience quand même!), ainsi je retire toute publication concernant "Tom le cancre" de mon blog, de ma page Facebook, et de mon compte Google. N'hésites pas à m'avertir de toute autre publication que je puisse enlever (j'ai vu d'autres photos, d'autres auteurs). Je ne suis pas responsable de l'utilisation des photographies dont je suis l'auteur ailleurs que sur les pages où je les diffuse moi-même. De même je te rappelle la "colère" d'une mère mise devant le fait accompli lorsqu'elle vit nue son enfant alors que son accord n'avait pas été demandé (tout comme pour la médication que j'ai évité avant cela), en voyant la vidéo de Séverine, je te le rappelle pour t'indiquer que je ne suis pas le seul à avoir commis de fâcheuses maladresses, mais que néanmoins je respecte l'enfance et refuse que tu en doutes, et encore plus que tu me diffames (moi, un danger pour les enfants???) sur ce sujet, ayant pris à plusieurs reprises lors du tournage la position de défendre leurs intérêts simples, comme manger à l'heure et ne pas grignoter des sucreries pour finir des scènes à l'heure de ces repas, et aussi pour leur rythme de travail, et de t'avoir conseillé une personne pour animer les longs moments d'attente, ce que tu as d'ailleurs reconnu à la fin du tournage comme étant un conflit qui a permis de trouver un équilibre, et que grâce à cela ça c'était bien passé.

J'estime donc que ton précédent message est sous le coup d'une humeur à laquelle je suis étranger, mais peut-être pas la pression que d'avoir enfreint quelques lois doit te faire subir, ou encore que tu mentes lorsque tu affirmes que Mila a déjà été "effacée" du film et que tu espères en me mettant ainsi la pression que je change de position, ce qui n'est pas le cas, comme tu peux le constater.

Cyril

J'ai retiré et puis remis mes publications au sujet de TOM LE CANCRE estimant que c'est là ma meilleure défense, quitte à dévoiler mes "cartes" à l'adversaire. Mon témoignage n'a pas été recueilli malgré les différentes autorités contactées, ainsi je l'exprime ici.