13 avril 2014

Il n'y a de plus cruelle tyrannie


Comme j'ai donné le bâton pour me faire battre au greffier qui participe à m'enlever Mila en toute mauvaise foi en lui posant la question de savoir si lui aussi est une enflure de Franc-Maçon et que j'ai été condamné le 21 février 2014 pour outrage à 1 mois de prison avec sursis et 100 heures de travaux d'intérêt général (comme si s'opposer à l'exploitation d'enfants était contre des intérêts particuliers) et que cela fait l'objet d'un appel de la part du parquet (Procureur de la République Dominique Sénéchal) j'ai créé un évènement FB pour le 7 mai 2014 à la cours d'Appel de Nîmes. Un peu avant le procès du 21 février j'avais reçu l'enquête sociale au FOURNIOL, un FAUX diffamant.